dionysien

dionysien

dionysien, dionysienne ou dionysiaque adjectif (grec dionusiakos) Relatif au culte et aux fêtes de Dionysos. Relatif au dionysisme. Littéraire. Propre à un enthousiasme débridé. ● dionysien, dionysienne ou dionysiaque (difficultés) adjectif (grec dionusiakos) Orthographe Attention à la place du y, à la deuxième syllabe. ● dionysien, dionysienne adjectif et nom (grec Dionusios, Denys) De Saint-Denis, commune de la banlieue parisienne.

I.
⇒DIONYSIEN1, IENNE, DIONYSIAQUE, adj.
A.— HIST. RELIG. Relatif à Dionysos. Culte, fête dionysiaque, dionysien(ne). La tragédie, rationalisée par Euripide, a cessé d'être un mystère dyonisiaque [sic] pour devenir un drame purement humain (Arts et litt., 1936, p. 4004). On a essayé (...) de trouver des rapports entre la cène et les mystères dionysiens et orphiques, dans lesquels l'initié dévorait la chair crue d'un animal (Théol. cath. t. 14, 1, 1938, p. 564) :
1. Dans le vent des pampres secoués, sous la pluie tourbillonnante des grappes et des fleurs; l'ivresse dionysiaque bondit au son des crotales, des rires, des râles d'amour. Mais les griffes des panthères déchirent les membres nus. La mort et la résurrection tournent dans la bacchanale.
FAURE, Hist. de l'art, 1921, p. 14.
Emploi subst. fém. plur. (p. ell. du subst. fêtes). Les Dionysiaques. Fêtes religieuses en l'honneur de Dionysos. Grandes Dionysiaques, petites Dionysiaques. Synon. usuel Dionysies.
B.— PHILOS., [P. réf. notamment à la Naissance de la Tragédie de F. Nietzsche (1872)] Qui participe de la tendance à la démesure ou à l'ivresse de l'enthousiasme et de l'irrationnel. La fusion de l'âme apollinienne et de l'ivresse dionysienne faisait jaillir la tragédie du sein de la musique orgiaque (...) un prodigieux équilibre maintenait le trouble mystique dans la lumière de l'esprit (FAURE, Hist. de l'art,1909, p. 92). L'éternelle opposition dans l'art du principe apollinien au principe dionysiaque (STRAVINSKY, Chron. vie, 1931, p. 32) :
2. Cette coexistence de deux tempéraments opposés [dans le peuple chinois] (...) correspond exactement à la différence de deux cultures voisines d'Amérique, celle des pueblo et celle des tribus des plaines. (...) cette différence s'affirme dans le contraste entre les attitudes dionysienne et apollinienne, la première tendant au débordement (type chamanique : les cultes Yin-Sseu en Chine), la seconde à l'équilibre et au quant-à-soi (l'attitude du lettré en Chine, le « juste milieu »).
Philos., Relig., 1957, p. 5405.
Emploi subst. (Dionysiaque seul attesté). Cf. apollinien B.
Rem. 1. Dionysiaque est plus fréq. employé en ce sens que dionysien. 2. On rencontre ds la docum. le subst. masc. dionysisme. Religion dionysiaque, ensemble de mythes et de cultes relatifs à Dionysos. La différence que nous faisons (...) entre le dionysisme et la religion éleusinienne (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 113).
C.— Autres domaines de la vie phys. ou spirituelle
1. Domaine de la création artistique. Relatif à une inspiration délirante et tumultueuse, comme si Dionysos en était l'inspirateur. Il y a dans ses ouvrages si bien ordonnés une sorte d'ivresse dionysiaque, et parfois quelque raffinement y fait entendre un écho mozartien (DUMESNIL, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 172) :
3. La prose du Centaure [de Maurice de Guérin], l'une des seules œuvres vraiment dionysiaques de la littérature française, arrive à épouser avec une miraculeuse souplesse les moindres courbes de la vie cosmique passant à travers le corps humain et le baignant de ses ondes infinies.
BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 350.
2. Passionnément enthousiaste. « Résurrection dans la vie totale, s'écrie-t-il dans un élan dionysiaque, oubli de tout bonheur particulier! ô réintégration parfaite! » (MASSIS, Jugements, 1924, p. 67). Dans les glaciales salles de concert où il déchaîne l'enthousiasme ou le délire dionysiaque [Arthur Rubinstein] (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 267).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]; []. Le 2e ds Ac. 1762-1835 en tant que subst. fém. plur.; ds Ac. 1878 également en tant qu'adj.; ds Ac. 1932 uniquement en tant qu'adj. Étymol. et Hist. 1732 fêtes dionysiennes (Trév., s.v. Dionysies); 1762 dionysiaques subst. fém. plur. (Ac.). Dér. du nom du dieu Dionysos; suff. -ien, dionysiaque est empr. au gr. « de Dionysos, qui concerne Dionysos ou les Dionysies ». Fréq. abs. littér. Dionysien : 2. Dionysiaque : 41. Bbg. QUEM. 2e s. t. 1 1970 (s.v. dionysisme.)
II.
⇒DIONYSIEN2, IENNE, adj. et subst.
I.— Adj. Relatif à un personnage du nom de Denis :
L'énigmatique personnage dont les écrits nous sont parvenus sous le nom de Denys L'Aréopagite, présente une double particularité (...). Pour la première fois nous nous trouvons en face d'une synthèse qui porte directement sur la connaissance et la nature de Dieu (...). L'autre particularité tient au caractère philosophique des écrits dionysiens.
Théol. cath. t. 4, 1, 1920, p. 1118.
II.— Adj. et subst.
A.— (Chose) qui concerne la ville de Saint-Denis (banlieue nord de Paris).
B.— (Personne) qui habite cette ville ou en est originaire. Un(e) Dionysien(ne).
Prononc. :[], fém. [-]. Étymol. et Hist. 1838 « appartenant à Denys, de Denys » (Ac. Compl. 1842). Dér. du nom propre Denys, ou Denis, gr. , lat. Dionysius; suff. -ien.

1. dionysien, ienne [djɔnizjɛ̃, jɛn] adj. et n.
ÉTYM. 1842; dér. sav. du grec Dionusios (lat. Dionysius) « Denys ».
Didact. Relatif à Denis (nom de plusieurs personnages, notamment en hist. relig.). || Les écrits dionysiens, de Denys l'Aréopagite.
————————
2. dionysien, ienne [djɔnizjɛ̃, jɛn] adj. et n.
ÉTYM. D. i. (XXe); de Dionysos, pour traduire Denis dans Saint-Denis.
De Saint-Denis, ville située au nord de Paris. || « L'histoire dionysienne » (l'Express, 12 juil. 1981).

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • dionysien — dionysien, ienne 1. (di o ni ziin, ziè n ) adj. Qui appartient à Denys.    Période dionysienne, période inventée par Denis le Petit, abbé, qui vécut dans le VIe siècle. ÉTYMOLOGIE    Terme dérivé du nom grec Bacchus. dionysien, ienne 2. (di o ni… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Dionysĭen — (griech.), Feste des Gottes Dionysos (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Dionysien — Dionysĭen, Feste des Bacchus (Dionysos), bes. in Athen, städtische oder große im März (mit dramat. Aufführungen verbunden), kleinere oder ländliche im Dezember …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Dionysien — Historische Rekonstruktion des Dionysostheaters in römischer Zeit Dionysien (griechisch Διονύσια Dionysia) waren im antiken Griechenland Festspiele zu Ehren des Gottes Dionysos, des Gottes der Ekstase, des Rausches, der Verwandlung und des… …   Deutsch Wikipedia

  • Dionysien — Di|o|ny|si|en 〈Pl.; im antiken Athen〉 Dionysosfest, Fest zu Ehren des Gottes Dionysos (im März/April) mit dramat. Aufführungen * * * Dionysi|en,   Feste zu Ehren des Dionysos. In den attischen »Ländlichen Dionysien« (Dezember/Januar) hatte der… …   Universal-Lexikon

  • Dionysien — Di|o|ny|si|en 〈Pl.; im antiken Athen〉 Dionysosfest, Fest zu Ehren des Gottes Dionysos (im März/April) mit dramat. Aufführungen …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Dionysien — Di|o|ny|si|en [...i̯ən] die (Plur.) <über lat. Dionysia aus gr. Dionýsia, nach dem Namen des Gottes Diónysos> altgriech. Festlichkeiten zu Ehren des Wein u. Fruchtbarkeitsgottes Dionysos …   Das große Fremdwörterbuch

  • Dionysien — Di|o|ny|si|en Plural <griechisch> (Dionysosfest) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • ysien — dionysien …   Dictionnaire des rimes

  • dionysienne — ● dionysien, dionysienne ou dionysiaque adjectif (grec dionusiakos) Relatif au culte et aux fêtes de Dionysos. Relatif au dionysisme. Littéraire. Propre à un enthousiasme débridé. ● dionysien, dionysienne ou dionysiaque (difficultés) adjectif… …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»